Le Monde Commence par Moi Burundi (Français)

'Le Monde Commence par Moi Burundi' (LMCpM) est la version burundaise de 'the World Starts With Me'. Adopté par le Ministère de l’Éducation du Burundi, c’est le module national utilisé pour l’éducation sexuelle complète dans le cycle supérieur des écoles primaires et les écoles secondaires. La mise en œuvre nationale de LMCpM fait partie du Programme Conjoint dénommé 'Améliorer la santé sexuelle et reproductive des adolescents au Burundi'.

Le Monde Commence avec Moi accompagne les jeunes de 10 à 19 ans dans leur croissance et les aide à comprendre les changements physiques, émotionnels et relationnels.

L’ouvrage porte sur les questions sensibles concernant l’amour, la sexualité et les relations, comme les changements physiologiques, la grossesse, les contraceptifs, le VIH et la violence sexuelle.

Grâce à différentes méthodes - comme les jeux de rôles, les discussions avec les pairs, la lecture de présentations - les jeunes acquièrent l’estime de soi, des connaissances et les compétences essentielles à la vie. Consultez la fiche en Français.

Le Monde Commence par Moi est un module sur support papier qui comporte 15 leçons à l’usage des clubs scolaires du cycle primaire supérieur et du cycle secondaire. Il comprend un manuel des élèves et un manuel de l’enseignant, avec une préface du Ministre de l’Éducation du Burundi. 

        

Les enseignants peuvent également se référer à “Le Monde Commence en Bref” (in English: WSWM in short) qui offre un aperçu des messages clés, des activités et des conseils d’or par leçon.

Par ailleurs, un manuel du formateur pour Le Monde Commence par Moi est disponible. Il aide les formateurs à former les enseignants qui animeront Le Monde Commence par Moi dans les clubs scolaires. 

Le Programme conjoint “Menyumenyeshe”

Le Programme Conjoint “Menyumenyeshe” (sois informé et informe les autres) centré sur améliorer la santé sexuelle et reproductive des adolescents au Burundi' est un partenariat quinquennal (2016-2020) de 14 millions d’euros, financé par l’Ambassade du Royaume des Pays-Bas au Burundi. Il est mis en œuvre par les membres d’un consortium réunissant CARE International (chef de file), le FNUAP, Cordaid et Rutgers, en collaboration avec le Ministère de la Santé Publique et le Ministère de l’Éducation du Burundi ainsi que d’autres partenaires nationaux au Burundi.

Il met l’accent sur trois secteurs de l’environnement direct des jeunes: les établissements scolaires (utilisant Le Monde Commence par Moi), les communautés et les centres de santé.

En mars 2017, une étude de base a été présentée. En utilisant un enquête quantitative auprès de 1,483 jeunes âgés de 10 à 24 ans et divers interviews et focus groupes avec des jeunes, ce rapport présente l’état de la santé et des droits sexuels et reproductifs des jeunes au Burundi. Plus précisément, le rapport présente leurs connaissances, attitudes, compétences, leur utilisation des services et des préservatifs, ainsi que leur perception par rapport à l’appui qu'ils reçoivent de la famille et des leaders communautaires. Le rapport est disponible en anglais et en français.

Les jeunes 

Au Burundi, les adolescents et les jeunes représentent 33% de la population. Ils sont confrontés à de sérieux problèmes, notamment les conflits, le chômage et la pauvreté et également le manque d’accès aux informations et aux services de santé sexuelle et reproductive. Les jeunes sont mieux capable de prendre des décisions saines pour leur avenir et contribuer au développement de leur pays, lorsque: 

  • on augmente leur habilité et leur donne les moyens de réaliser leur potentiel;
  • ils ont accès à une éducation complète à la sexualité et à des services de santé sexuelle et reproductive;
  • ils vivent dans un environnement favorable (avec des parents et des responsables qui soutiennent les jeunes dans leur croissance et dans leurs choix de vie). 

Le rôle de Rutgers

Dans le cadre de ce programme conjoint, Rutgers fournit un appui technique en santé et droits sexuels et reproductifs (SDSR) et en éducation sexuelle complète (ESC). Cet appui technique se traduira par la mise à disposition de matériels de formation et d’enseignement testés, et des capacités accrues du consortium, des partenaires nationaux et du personnel du gouvernement intervenant dans le Programme Conjoint.

Par ailleurs, Rutgers est responsable de la planification, du suivi, de l’évaluation et de l’apprentissage (PMEL) dans le cadre du “Menyumenyeshe”. Rutgers, CARE, l’Université d’Amsterdam et l’Université de Makerere en Ouganda conduiront une étude sur l’efficacité de l’ESC au Burundi (grâce à un financement de l’Organisation Néerlandaise pour la Recherche Scientifique NWO-WOTRO). Les résultats de cette étude sont attendus en 2019. Le personnel de Rutgers impliqué dans le Programme Conjoint comprend un conseiller technique en SDSR/ESC et un coordinateur PMEL, tous deux basés au Burundi.

Matériel supplémentaire

 
Il n’est pas toujours facile pour les parents de parler d’amour et de sexualité à leurs enfants. Il n’est pas non plus facile de savoir ce que l’on peut dire à un enfant, et à quel âge. L’on sait bien cependant qu’il est bon pour les parents et les enfants que les parents communiquent de façon positive avec leurs enfants sur les questions liées à l’amour, aux relations et à la sexualité. Cela aide les enfants à grandir en bonne santé et dans la confiance. C’est pourquoi Rutgers et CARE ont décidé de recueillir les questions les plus fréquemment posées par les parents et d’y répondre; c’est ainsi que la brochure “Maman, d’où viennent les bébés?” a été élaborée, en français et en Kirundi

 

Rutgers a adapté deux séries de jeux de cartes, l’un pour les jeunes à partir de 15 ans et l’autre pour les adultes travaillant dans le domaine de la SDSR âgés de 24 ans et plus. Ces jeux de cartes les aideront à parler de manière ouverte et respectueuse de leurs valeurs et de leurs normes en matière de relations et de santé sexuelle et reproductive. Ces cartes peuvent être utilisées dans le cadre des formations concernant LMCpM (version des jeunes) et la SDSR (version des adultes). Les jeux de cartes contiennent 100 questions (version des jeunes) ou 50 questions (version des adultes), ainsi que des instructions pour leur utilisation.

Matériaux en Français

Pour en savoir plus

Si vous souhaitez en savoir plus sur le Programme Conjoint au Burundi ou sur le matériel francophone, veuillez nous contacter via

info@rutgers.nl

About Rutgers

Twitter

Follow us on Twitter
Logo postcode loterij

Annually Rutgers receives support from the Dutch Postcode Lottery and its participants